FLEURS

 

DISTRIBUTION

Chorégraphie : Evan Greenaway

Interprétation : Elias Ardoin, Link Berthomieux, Kaê Carvalho, Salomon Mpondo-Dicka, Kohn-Ming Xiong

Création musicale : Patrick De Oliveira

Création lumières : Richard Gratas

Costume : en cours  

Production : Cie Diving Leaf

Production déléguée : Cie Art-Track

Co-production : Prix HIP HOP GAMES France 2020 (le FLOW | Initiatives d’Artistes en Danses Urbaines – Fondation de France – La Villette 2020 | Pôle en Scènes | le CCN de la Rochelle –Cie Acrorap Direction Kader Attou & le CCN Rennes Bretagne – collectif FAIR-E)

Soutiens : Cie Dyptik 

Prix et distinctions : HIP HOP GAMES France 2020  

Durée : 25 min.

Le début et la fin sont certains, mais le parcours et l’évolution des êtres dépendent essentiellement des éléments qui les entourent. Ici, l’urgence de s’enivrer devient primordiale dans un univers lyrique où lourd et léger ne cessent de se fondre l’un dans l’autre. Animées par l’aspiration à lutter contre la fuite du temps, des fleurs dansent leur unique journée. 

« Que font les fleurs quand je ne suis pas là ? » Voilà une question qui effleurait Evan et l’accompagnait enfant au gré de ses explorations et aventures solitaires dans les paysages sauvages de Guadeloupe. Cette idée a bien évidemment germé plus tard et c’est aujourd’hui avec « Fleurs » qu’il tente d’y répondre.

Quand les danseurs déambulent, à la fois doux et puissants, Evan y voit des fleurs qui flottent et se meuvent dans l’air avec grâce et intensité. Ayant beaucoup théorisé sur le flow, la fluidité dans la danse, Evan illustre ici ce concept par la mise en mouvement des corps tels des végétaux qui se partagent tour à tour de l’eau au cours d’une seule et unique journée. À travers leur évolution, le chorégraphe y voit un début et une fin, où l’entre deux reste à tracer et où les actions sont inconnues. Une métaphore de la condition humaine : on naît, on meurt et, entre les deux, il y a l’ivresse et l’urgence de vivre. 

ARTISTES