Cie ETRA

 

 
70929366_2548774441876418_4634180793676070912_o

Illustration © Allison Faye

DANSE HIP HOP / CHORÉGRAPHIE

 

Lauréats des Hip Hop Games 2018

ETRA est une compagnie de danse basée à Paris crée en 2017 à l’initiative de Mellina Boubetra dans le but d’approfondir et d’enrichir un travail de recherche, à la base personnel, à plusieurs.

Ce travail est tout simplement l’exploration du corps et de ses infinies déclinaisons de formes, de sens mais aussi de liens qu’il peut créer avec les autres. Comment renouveler sa danse avec comme seuls outils sa sensibilité, son vécu, son imaginaire ? Comment en faire, d’une certaine manière, une extension d’un moment ?

Ce sont ces questions qui ont suscité la curiosité du travail à plusieurs et généré l’envie de découvrir, à travers le mouvement et l’authenticité de chacun, des outils, des portes d’entrée vers une intériorité et une façon d’exister sur scène.

La compagnie a été lauréate du Tremplin Trans’urbaines, du prix Hip Hop Games  2018 et du prix CCN de Créteil / Festival Kalypso 2019. Elle bénéficie également du Label Passerelle.

 

[texte issu du site internet de la compagnie]

MEMBRES

Mellina Boubetra

 

Mellina a débuté la danse dans une MJC à Colombes dont elle est originaire. Elle découvre le Hip-Hop très jeune et rencontre son professeur Mohamed El Hajoui qui décide de monter un duo Second souffle de Jazz Rock et de Locking. En 2006, ils débutent leur carrière dans les show chorégraphiques. Après plusieurs années d’études en biologie, elle décide fin 2015 de se consacrer à la danse. Elle entre par la porte des battles all style et petit à petit s’oriente vers la création. Elle intègre les compagnies Des pieds au mur de John Degois pour le spectacle « De bois et… » en 2016.

En 2017, elle rencontre Andrew Skeels pour la pièce « Finding Now » et en 2018 la compagnie Dyptik pour « Le Cri ».

Katia Lharaig

 

Katia débute son parcours de danseuse très jeune, à Grenoble, sa ville natale, par les danses académiques. C’est à l’adolescence qu’elle s’oriente vers les danses Hip-Hop. Après un baccalauréat artistique littéraire option danse, elle intègre le centre de formation EPSE. Son double cursus Artiste interprète et diplôme d’Etat lui permet d’enseigner à Paris depuis 2010 et simultanément de travailler dans plusieurs compagnies comme la Cie Fractal de Pepito en 2011, celle de Dominique Lisette, Relief ou encore celle d’Anthony Egea, Rêvolution, en 2014 sur le spectacle « Bliss ». Depuis 2015, Katia évolue également dans le monde des battles all style et electro. Récemment, elle intègre la compagnie stéphanoise Dyptik sur les spectacles « D-Construction » et « Dans l’engrenage ». Parallèlement à son travail d’interprète, elle se lance dans la chorégraphie et monte la compagnie 131.»

Allison Faye

 

Diplômée en Art graphique à la Cambre, Allison, déjà intéressée par des questions de narrations et de langage, décide d’investir son propre corps, et se tourne alors vers la danse afin d’apprendre, d’expérimenter et de décloisonner sa pratique artistique.
Elle passe par l’Académie Internationale de la Danse brièvement , puis se nourrit de différents workshop (Gaga, Peeping Tom, Inaki Azpillaga, Eddy Aroyan, Nina Dipla, Martha Moore, Régine Chopinot…). Elle participe également à la formation en danse et pratiques chorégraphiques mis en place par Charleroi Danse, et se forme ainsi auprès de Boris Charmatz, Marco Berrettini, Robyn Orlin, Benoit Lachambre.

switch

Fiona Pincé

 

Originaire de Marseille, Fiona commence la danse très jeune. Professeure de danse diplômée d’état à l’âge de 22 ans elle suivra une année de formation supplémentaire à l’Académie Internationale de Danse à Paris et y intègrera son Jeune ballet européen. Elle travaillera aussitôt avec le danseur et chorégraphe, Yaman Okur sur deux de ses projets, « Rock it all » aux côtés de Brahim Zaibat et « Star cross’d lovers » aux côtés des soeurs Labèque. C’est à la suite de cela qu’elle va nourrir un intérêt particulier pour le travail au sol qu’elle développera et enrichira lors de workshops en Belgique.
 

À partir de 2015 elle se produira dans de nombreux spectacles, tels que, « Peter Pan the never ending story » chorégraphié par Martino Muller, « Jesus de Nazareth à Jerusalem » de Pascal Obispo,  « We Will Rock you » au Casino de Paris et plus récemment à Disneyland Paris pour la création du Roi Lion et les rythmes de la terre. Elle attache une importance à la diversité et aime toucher à plusieurs disciplines, son parcours varié lui a permis d’intégrer en 2019 la Compagnie ETRA en tant que remplaçante.

Rachel Cazenave

 

Née dans un village de 41 habitants, Rachel a grandi dans les montagnes pyrénéennes. Enfant, entre deux potions concoctées dans le jardin de ses parents, elle court entre les classes de danse, de théâtre et de musique. A ses 18 ans, elle part vivre à Bordeaux, où après quelques années de formation dans la danse, elle s’oriente vers le cirque pour émouvoir sa mère, amatrice de lampions et de roulottes. 

 

Fascinée par les univers complexes, elle cherche le sien: un monde autour d’une petite maison, où le temps et l’espace s’inversent souvent, accompagnée de son oiseau-garde-du-corps, des robes et des bras trop grands… Toujours avec le souci du détail. Elle co-fonde la compagnie Le Cirque Jafarson en 2015, puis la compagnie Garde Partagée en 2019. Elle intègre également plusieurs compagnies de danse, cirque & théâtre.

PROJETS