Production en cours

BIRTH

KRUMP 

NOTE D’INTENTION

2U0A4830-WEB

DISTRIBUTION

Chorégraphie : Grichka Rootz
Interprétation : Grichka Rootz, Dexter, Arias Fernandez
Production : Cie Art Track
Partenaires (en cours)

DURÉE

30 min.

LE KRUMP SE RACONTE

Après de nombreuses années de travail d’interprétation et de chorégraphie associé à mes groupes R.A.F Crew , Madrootz et ma soeur Tatiana Seguin, je ressens aujourd’hui le besoin et l’envie de faire une première proposition personnelle de ma vision artistique du Krump.

Je souhaite mettre en scène cette danse qui évolue dans la rue, lors des événements, dans les projets vidéos et les shows chorégraphiques. Aujourd’hui, les créations chorégraphiques amenés sur les scènes prestigieuses françaises ne sont portées que par des danseurs chorégraphes contemporains.

Dans ma démarche, j’ai à cœur de proposer un Krump qui se raconte au grand public sans dénaturer son identité. Le Krump a su s’imposer parmi les autres disciplines de la street culture tout en conservant ses codes, ses valeurs et son esthétique. J’entreprends de l’exposer tel qu’il est tout en aspirant à une ouverture vers d’autres perspectives, d’autres champs des possibles. Je désire élargir le prisme de cette danse pour obtenir une authentique création Krump inspirée et influencée par son environnement actuel social et culturel. Aux côtés de 2 autres krumpers, je veux démontrer que la création Krump française a toute sa place dans l’univers de la danse chorégraphiée.

 

 QUAND LE KRUMP MONTE SUR LA SCÈNE DE L’OPÉRA

 J’ai rencontré Clément Cogitore dans le cadre d’un projet en collaboration avec 3ème scène, plateforme en ligne créé à l’initiative de l’Opéra de Paris destinée à la création, à la rencontre et au dialogue avec les publics. Ayant découvert le Krump récemment, le réalisateur a décidé de raconter cette danse à travers l’adaptation d’une partie du ballet des «Indes Galantes» de Jean-Philippe Rameau. Il nous a filmé, nous danseurs et chorégraphes krump et nous avons apporté cette dimension à la fois improvisée et chorégraphiée du battle dans notre interprétation de l’extrait.

 

En figurant dans son court métrage, j’ai pu mener ma propre expérience du croisement de l’Opéra et du Krump. Clément Cogitore définit d’ailleurs les familles de Krump comme se situant entre «le gang et le corps de ballet» et cette idée a nourri ma réflexion autour des similitudes de ces deux disciplines. Pour moi, elles ont toutes deux vocation à repousser les limites : de la voix pour l’un, du corps pour l’autre. Ce dépassement à l’extrême peut être violent et se matérialise aussi bien dans la danse que dans la musique.

 

Si le Krump réagit beaucoup au rythme de la percussion, il a prouvé à travers les «Indes Galantes» qu’il peut aussi s’incarner dans la musique classique. C’est pourquoi j’ai souhaité les mettre en parallèle. À mon sens, ils ont en commun, le sens du détail, de la finesse, la recherche de la perfection et de la justesse. J’ai aussi à cœur de les mettre en opposition par leur environnement : la rue et l’académie tout en les estimant complémentaires.

 

C’est aussi cela «BIRTH», un contact, une séduction, un échange entre deux histoires, deux arts, deux esthétiques que tout oppose et pourtant réunies sur scène par des valeurs communes.

CALENDRIER DE DIFFUSION

 

6 février 2019 : Chantiers en cours, LE FLOW / Lille

ARTISTES

VIDEOS

test site web